L’interdiction du minage en Chine dope la course aux véhicules électriques

Dans la continuation des répressions de Pékin contre l’exploitation des pools de minage très énergivore du Bitcoin (BTC), la province Chinoise du Guizhou est devenue la première du pays à utiliser sa capacité énergétique pour faire avancer un programme soucieux du climat et développer l’industrie de la voiture éléctrique.

Comme l’a rapporté le South China Morning Post, la pression de Pékin sur les mineurs du Bitcoin a permis de libérer plus de 50 Térawattheures d’électricité, soit de quoi soutenir une ville industrialisée avec une population de 1 million d’habitants pendant 33 ans ou encore pour répondre aux besoins de charge électrique de 10 millions de Tesla Model 3s par an.

Sur la scène mondiale, la Chine a été un précurseur contre le minage de cryptomonnaies, forçant les pools qui avaient autrefois profité d’une puissance excédentaire et bon marché à fermer boutique et à se délocaliser à l’étranger. Les autorités de la province du Guizhou profitent désormais de cet excédent pour inciter les 38 millions d’habitants de la région à adapter leurs habitudes conformément aux engagements de décarbonation de Pékin. Cao Hua, partenaire de la société de capital-investissement Unity Asset Management, a déclaré aux journalistes que le plan EV du Guizhou est « une double dose de bonnes nouvelles pour l’économie chinoise » :

La lutte contre les mines de Bitcoin énergivores et l’utilisation de la capacité excédentaire pour soutenir le développement de l’avenir de la mobilité est le meilleur exemple de la façon dont la Chine s’efforce d’atteindre son objectif de neutralité carbone.

En amont de la chaîne de production, un fournisseur local de batteries pour véhicules électriques a déclaré que l’industrie s’inspirait déjà du nouveau programme.

Nous envisageons de nous diversifier dans ces domaines car ils pourraient déployer plus d’incitations pour attirer les entreprises fabriquant des produits conformes à leurs politiques environnementales.

À l’échelle nationale, la Chine aurait augmenté son nombre de bornes de recharge publiques et privées pour véhicules électriques de plus de 47 % au cours de la dernière année. Pourtant, la grande majorité des infrastructures reste concentrée dans les villes et régions les plus riches.

Par ailleurs, le taux de hachage du Bitcoin atteint son plus bas niveau en 8 mois alors que les mineurs chinois s’arrêtent.

Au delà des raisons climatiques, plusieurs gouvernements du monde entier ont durci leur position sur l’exploitation minière du Bitcoin cette année, faisant mentions des inquiétudes quant à son impact sur l’approvisionnement énergétique local. Fin avril 2021, un ancien responsable du gouvernement kirghize a fait savoir que l’extraction de crypto était l’un des principaux moteurs de la crise énergétique du pays. Les mineurs iraniens autorisés ont été interdits d’exploitation dans jusqu’en septembre 2021 dans le but de conserver l’électricité pendant les mois d’été.

Réussir son investissement, c'est avant tout bien s'informer !