Le consommation d’énergie en 2021 du Bitcoin dépasse déjà celle de 2020

Alors que les inquiétudes concernant la consommation d’énergie du Bitcoin abondent, une nouvelle analyse montre que le réseau a déjà consommé plus d’énergie qu’il n’en a consommé pendant toute l’année 2020.

La consommation d’énergie croissante de Bitcoin

Comme le rapporte Bloomberg, « le réseau aurait consommé environ 67 TWh d’électricité en 2020, et sa consommation totale l’a déjà dépassée en 2021 ». D’ici la fin de l’année, les analystes prévoient que le Bitcoin aura consommé 91 TWh d’électricité, rivalisant avec la consommation du Pakistan. D’autres données prévoient un nombre encore plus élevé à 95 TWh.

Ce chiffre a cependant tendance à fluctuer, en effet des événements tels que la répression de l’exploitation minière du Bitcoin en Chine plus tôt dans le courant de l’année ont pris une énorme quantité de puissance de hachage du réseau Bitcoin, qui a atteint 141 TWh en mai, tombant à 68 TWh en juin.

De façon générale, une augmentation de la consommation d’énergie est également à prévoir au fur et à mesure que le prix du Bitcoin augmente. Le minage, la partie la plus énergivore du réseau Bitcoin, récompense régulièrement ceux qui consomment le plus d’énergie avec de nouveaux bitcoins. Comme le souligne le rapport, l’exploitation minière devient donc plus rentable à mesure que la valeur de Bitcoin augmente, attirant plus d’énergie sur le réseau – même si ce n’est pas si efficace.

La consommation énergétique du Bitcoin est-elle un problème en cours de disparition ?

Beaucoup font l’erreur d’assimiler une consommation d’énergie accrue à des dommages environnementaux – ce qui n’est pas nécessairement vrai en ce qui concerne le Bitcoin.

Les données de juillet suggèrent que l’empreinte carbone du Bitcoin a considérablement diminué depuis qu’Elon Musk a fait part de ses inquiétudes sur ce sujet en mai. Cela est en grande partie dû à l’exode maximal de l’énergie de hachage de la Chine – un pays minier tributaire du charbon – vers des endroits offrant des options d’énergie renouvelable à moindre coût comme le Texas.

De plus, la conférence « B-Word » de juillet a offert quelques informations révélant que l’exploitation minière de Bitcoin a toujours été relativement renouvelable. Les chiffres suggèrent entre 34 et 46 % d’utilisation d’énergie durable sur le réseau, tout en n’étant responsable que de 0,1 % des émissions mondiales de CO2.

Même Elon Musk a admis à l’époque que l’exploitation minière du Bitcoin s’orientait déjà davantage vers les sources renouvelables et qu’il continuerait donc probablement à accepter Bitcoin pour les achats de Tesla.

Réussir son investissement, c'est avant tout bien s'informer !