La fiscalité de la DeFi risque de changer aux USA

Les dispositions relatives à la crypto-taxe dans le projet de loi sur les infrastructures devant le Sénat sont devenues l’objet d’une bagarre législative, alors qu’un amendement concurrent a émergé jeudi soir.

Le nouvel amendement

Hier soir, les sénateurs démocrates Rob Portman, Kyrsten Sinema et Mark Warner ont présenté un amendement aux dispositions du projet de loi sur l’infrastructure de 1 200 milliards de dollars pour la déclaration fiscale liée aux cryptomonnaies. Le nouvel amendement est en concurrence avec celui proposé mercredi par les sénateurs Ron Wyden, Pat Toomey et Cynthia Lummis.

Et ce malgré le fait que Portman, qui était à l’origine du projet de loi, ait semblé exprimer son soutien à l’amendement Wyden-Toomey-Lummis plus tôt hier, tweetant que : le Sénat devrait voter sur leur amendement.

Le projet de loi de 1 200 milliards de dollars, pensé par le petit groupe de sénateurs qui l’a rédigé, vise à resserrer les normes pour les sociétés de cryptomonnaies soumises à l’IRS.

Le conflit central

La principale différence entre les deux propositions est la portée des définitions, entre la preuve de travail et la preuve d’enjeu.

Les courtiers aux États-Unis sont soumis à des exigences strictes pour déclarer certaines transactions à l’IRS, comme fournir un document d’identité de toutes les personnes impliquées. Cependant, de nombreux fournisseurs de services de cryptomonnaies et participants à la Blockchain ne participent pas à des transactions de type courtier comme les mineurs, les jalonneurs, les opérateurs de nœuds et les développeurs de logiciels.

Les groupes d’intérêt de la crypto et la communauté au sens large ont réagi avec une unité et une rapidité rare. Ils ont souligné que le type de rapport requis ne serait technologiquement pas possible pour bon nombre de ces acteurs de la blockchain.

Dans une déclaration, le membre du Congrès Warren Davidson a résumé :

C’est dommage que le Sénat ait adopté cette approche : causant potentiellement des dommages collatéraux massifs pour la cryptomonnaie à l’époque où nous recherchions une véritable clarté législative du processus de commission depuis des années.

L’émergence de l’amendement Wyden-Toomey-Lummis a donc été considéré comme une victoire majeure pour l’industrie de la cryptomonnaie. Il ne comporte que deux exceptions : les mineurs de la preuve de travail et les fournisseurs de services logiciels à clé privée.

Certains qualifient le nouvel amendement de pire que rien. Dans un fil Twitter sur les nouvelles mesures, le directeur exécutif de Coin Center, Jerry Brito, a déclaré :

L’amendement Warner n’est PAS un compromis. Cela rendrait la disposition fiscale PIRE que si nous n’avions aucun amendement du tout.

La professeure de droit Angela Walch, qui s’était notamment montrée défavorable à l’industrie lors d’une audition au Sénat le 27 juillet, était encore plus opposée aux dispositions du projet de loi sur les infrastructures.

Comment est né le nouvel amendement ?

L’émergence de l’amendement Portman-Sinema-Warner est un point d’achoppement majeur, prolongeant les négociations sur le projet de loi plus large sur les infrastructures jusqu’au week-end, bien que beaucoup pensaient qu’il serait adopté au Sénat la nuit dernière.

Comme Neeraj Agrawal de Coin Center l’a déclarée :

Ce n’est pas une façon d’élaborer une politique

Malgré ce retard et les inquiétudes, l’amendement semble avoir gagné du terrain, ou du moins un soutien de haut niveau.

La Maison Blanche s’est déjà prononcée en faveur du dernier amendement. Jeff Stein du Washington Post a écrit que la secrétaire au Trésor Janet Yellen avait personnellement fait pression contre l’amendement précédent, allant même jusqu’à contacter directement Wyden.

Mais pendant ce temps, les négociations sur le projet de loi sur les infrastructures se poursuivront jusqu’au week-end, le débat sur la taxe sur la cryptomonnaie étant au cœur du débat.

Le vote définitif de cet amendement est prévu le samedi 7 août.

Latest Crypto Fear & Greed Index
Réussir son investissement, c'est avant tout bien s'informer !