Ethereum 101

Ethereum est une plateforme globale open source axée sur l’informatique dynamique et décentralisée. La cryptomonnaie propriétaire qui utilise ce système est appelée Éther (ETH).

L’Ethereum repose sur une « blockchain » et donc sur les mêmes bases techniques que le Bitcoin. Cependant, Ethereum n’est pas une cryptomonnaie pure, c’est un écosystème décentralisé qui est utilisé pour les projets blockchain de toutes sortes avec des fonctionnalités avancées telles que les contrats intelligents. Par conséquent, Ethereum peut également être décrit comme un protocole ouvert ou un kit de construction pour les applications décentralisées.

Ethereum est le contre-projet au concept client-serveur classique et largement utilisé sur Internet, où les données sont stockées de manière centralisée sur les serveurs des grandes sociétés Internet ou dans le Cloud et demandées et récupérées à partir de divers appareils selon les besoins. Comme c’est souvent le cas pour la technologie blockchain, les données d’Ethereum sont distribuées de manière décentralisée sur des appareils du monde entier, visible et traçable publiquement. Cela garantit l’intégrité des données et rend l’Ethereum et les données pratiquement inviolables.

Ethereum est accompagné de sa propre cryptomonnaie : Éther (ETH). Il s’agit d’une monnaie numérique dont le fonctionnement est similaire à celui de son exemple le plus connu, le bitcoin, et qui convient pour les paiements au sein du réseau ou comme réserve de valeur. La blockchain Ethereum sert désormais de base à d’innombrables autres cryptomonnaies issues d’« Initial Coin Offerings » (ICO) et réalisées sous forme de « jetons ERC-20 » sur la blockchain Ethereum.

Qui a créé Ethereum ?

Contrairement au mystère qu’il y a autour du créateur du Bitcoin, celui qui a développé Ethereum ne se cache pas. Il s’appelle Vitalik Buterin, un Russo Canadien passionné d’informatique qui a pensé Ethereum à l’âge de 19 ans seulement, alors qu’il était copropriétaire du site web Bitcoin Magazine. Vitalik est un visionnaire qui s’est fait aider pour la programmation de : Mihai Alisie, Anthony Di Iorio, Charles Hoskinson, ainsi que Dr. Gavin Wood.

Quels sont les avantages d’Ethereum ?

Le grand avantage d’Ethereum est sa programmabilité, qui le distingue du Bitcoin, du Litecoin et de nombreux représentants simples. L’Ethereum est donc également connu sous le nom de « cryptomonnaie 2.0 », bien que l’Ethereum soit bien plus qu’une simple cryptomonnaie. La possibilité d’organiser des offres initiales de pièces de monnaie (ICO) pour le financement par la foule de projets, de programmer diverses applications décentralisées (d’app) et de créer des contrats intelligents sur la base d’Ethereum rend cette technologie si spéciale.

Exemples d’applications pour Ethereum

En raison de sa programmabilité, Ethereum offre un nombre particulièrement important d’utilisations et d’applications possibles. Avec l’aide des ICO, d’apps, Smart Contracts et Défi, les options vont de la levée de fonds à de simples applications et jeux du quotidien, en passant par des projets visant à révolutionner le secteur financier et à faire entrer toute une industrie dans l’ère du numérique grâce à la technologie blockchain.

Comment fonctionne Ethereum ?

Ethereum est le nom et le terme générique de la plateforme cryptographique décentralisée et programmable développée depuis 2013. Mais comment fonctionne Ethereum dans le détail ?

La base est similaire aux cryptomonnaies classiques : un réseau décentralisé ou un système distribué dans le monde entier sans structure centrale de serveurs. La blockchain Ethereum constitue la base de données commune avec laquelle tous les participants du réseau — nœuds et clients — travaillent.

Une copie de la blockchain contenant toutes les transactions et les données est stockée en partie (nœuds légers) ou en totalité (nœuds complets) sur tous les clients participants et est constamment mise à jour. Les nœuds miniers effectuent le « minage », c’est-à-dire qu’ils confirment les transactions, et génèrent donc également de nouvelles unités de la cryptomonnaie interne Ether.

Contrats intelligents

Les Smart Contracts sont une partie très importante et indispensable d’Ethereum. Il s’agit de contrats numériques qui sont mis en œuvre dans le réseau Ethereum et qui sont automatiquement exécutés dès que le montant convenu d’Éther (ETH) est reçu, ou qu’une autre condition est remplie.

En pratique, cela fonctionne comme suit : une partie intéressée transfère la somme demandée d’ETH de son portefeuille Ethereum à l’adresse ETH spécifiée. Le contrat intelligent enregistre automatiquement la réception du paiement avec la somme correcte, l’inscrit dans la blockchain publique et décentralisée et libère la contrepartie correspondante sous forme de jetons, de fonctionnalités, de services ou d’autres biens.

Le grand avantage : aucun intermédiaire n’est plus nécessaire. Tout fonctionne de manière transparente, traçable et automatique selon le principe du « si alors ». La blockchain, avec ses nombreuses copies distribuées sur des clients du monde entier, garantit la sécurité des deux parties en matière de manipulation, chaque transaction étant stockée de manière pratiquement infalsifiable.

Poursuite du développement d’Ethereum

Ethereum est un projet vivant dont le développement ne s’arrête pas. Ethereum a été lancé en juillet 2015 sous forme de bêta dans la phase « Frontier ». Frontier était destiné à former la base et le cadre de base d’Ethereum et des principales fonctions associées — en d’autres termes, à jeter les bases de l’ensemble du projet. Entre autres choses, l’algorithme de preuve de travail a été mis en œuvre et les bases ont également été posées pour des composants importants tels que les d’apps et les contrats intelligents.

En mars 2016, la deuxième phase du développement d’Ethereum a suivi : « Homestead ». Avec Homestead, les développeurs se sont principalement chargés du dépannage afin d’éliminer les problèmes, de rationaliser les processus et d’accroître la sécurité pour toutes les parties prenantes.

La troisième phase, « Metropolis », vise à rendre Ethereum adapté à un usage quotidien et aux masses. Destiné à créer des applications pour les utilisateurs finaux et l’usage quotidien, Metropolis apporte également des clients légers. Les clients légers évitent aux utilisateurs de devoir télécharger et stocker l’intégralité de la blockchain, dont la taille est de plusieurs centaines de gigaoctets. Avec ce que l’on appelle les « ZK-SNARKs », Metropolis propose également une innovation qui permet des transactions anonymes.

La quatrième et dernière phase de développement d’Ethereum est appelée « Serenity » et est censée mettre en œuvre le passage de l’algorithme PoW à l’algorithme PoS et constituer la base sur la voie de l’« Ethereum 2.0 ».

Latest Crypto Fear & Greed Index
Réussir son investissement, c'est avant tout bien s'informer !
Send this to a friend