Crypto.com stop les retraits temporairement

La plateforme d’échange de crypto-monnaie basé à Singapour Crypto.com a interrompu les retraits sur sa plate-forme après que de nombreux utilisateurs ont fait mention d’une activité douteuse sur leurs comptes.

Bien que l’argent soit considéré comme sécurisé à l’heure actuelle, quelques utilisateurs de la plate-forme ont mentionné quelque chose de louche avec l’interface utilisateur. La société a assurée aux clients qu’elle ferait un résumé des retraits une fois que l’analyse serait complètement examinée.

Crypto.com a arrêté tous les retraits sur sa plateforme en représailles au nombre croissant de vols par les comptes d’utilisateurs. Billy Markus, le fondateur de Dogecoin (DOGE), a observé une des transaction douteuse sur Etherscan ce qui a poussé l’entreprise à arrêter tous les échanges jusqu’à ce que la cause de l’activité soit découverte.

Un passionné de crypto-monnaie et bijoutier Ben Baller aurait perdu 4,28 Ether (EPF) qui s’élève à 15 000 $ dans une violation de compte. Il a également affirmé avoir utilisé une authentification à deux facteurs, déclarant que les pirates auraient pu ignorer les composants de sécurité de Crypto.com dans le processus.

La société Crypto.com n’a répondu à aucune question sur la récente interruption. L’échange de crypto-monnaie est connu pour avoir dû faire face à plusieurs braquages, rag-pulls et exploits de protocole. Le service Bug Bounty ImmuneFi a récemment publié un rapport officiel sur le volume total des pertes subies par les plateformes d’échanges de crypto en 2021. Dans le rapport, la société a déchiffré que les pertes massives subies par les entreprises de crypto proviennent généralement de piratages, d’escroqueries et de malversations qui ont dépassé USD 10,2 milliards l’année dernière.

ImmuneFi a été responsable de la gestion d’actifs d’une valeur de 100 milliards de dollars pour une variété de protocoles de financement décentralisé populaires tels que Synthetix, Chainlink, SushiSwap, et PancakeSwap entre autres. La société a permis des paiements à 7 chiffres aux cyber-pirates et aux institutions alternatives pour contrôler les règlements de protocole.

En 2021, il y a eu cent vingt exemples d’exploitations de crypto ou de rug-pulls, le plus gros piratage étant Poly Network pour 613 millions de dollars, suivi par celui de Venus et BitMart avec 200 millions de dollars et 150 millions de dollars.

Disclaimer : les opinions de nos rédacteurs ne concernent que eux et ne reflètent pas l'opinion générale du site CoinNews. Aucune des informations que vous pouvez lire sur CoinNews ne doit être considérée comme un conseil en investissement, et CoinNews n'approuve aucun projet pouvant être mentionné ou lié dans les différents articles. L'achat et le trading de crypto-monnaies doivent être considérés comme une activité à haut risque. CoinNews n'assume aucune responsabilité si vous gagnez ou perdez de l'argent en échangeant des crypto-monnaies.
Réussir son investissement, c'est avant tout bien s'informer !
Send this to a friend